lundi 17 octobre 2016

Vidéo reportage de ccapcable à l'atelier de l'artiste SYLVIE LANGEVIN

Voir l'article publié sur le blog le 16 janvier 2016, un vidéo reportage sur l'artiste Sylvie Langevin, tourné dans la maison de l'artiste par CCAPcable.

L'artiste peint dans la bibliothèque située dans les combles de la maison le Lac-Beauport.  Pinceau à la main devant une toile blanche, au fil des heures, elle peint le panorama qu'elle voit devant elle.  Cette peinture impressionniste nous montre le ressenti de l'artiste devant le magnifique décor qu'elle voit de ses grandes fenêtres qui revêtent le mur extérieur.  

Vous pourrez sentir le bien-être des lieux qui stimule la créativité.
https://duproprio.com/maison-4-etages-a-vendre-lac-beauport-quebec-392928

mardi 11 octobre 2016

VUE SPLENDIDE SUR LE LAC BEAUPORT




MAISON D'ARCHITECTE AVEC VUE SUR LE
 LAC-BEAUPORT, CE SERA LA VÔTRE 
La vue sur le lac-Beauport de toutes les pièces de la maison de l'artiste
sylvie@sylvielangevin.com
https://duproprio.com/maison-4-etages-a-vendre-lac-beauport-quebec-392928

De ses balcons et de toutes ses pièces de la maison de l'artiste, une vue magnifique sur le lac-Beauport,
www.sylvielangevin.com

Un spa l'automne à regarder les feuilles tomber au côté d'une piscine creusée au sel à la maison de l'artiste de Lac-Beauport
www.sylvielangevin.com 


L'AUTOMNE COLORÉE À LAC-BEAUPORT, POUR FRANCAIS ET BELGES

MAISON DE L'ARTISTE SURPLOMBANT LE LAC, SISE AU MILIEU  DES FEUILLES COLORÉES D'AUTOMNE AVEC UNE VUE SPLENDIDE SUR LE LAC-BEAUPORT

 À 25KM DU VIEUX QUÉBEC. 

FRANCAIS, BELGES, CETTE MAISON D'ARCHITECTE, UNE CABANE AU CANADA 
QUI POURRAIT ÊTRE VÔTRE!
sylvie@sylvielangevin.com 
https://duproprio.com/maison-4-etages-a-vendre-lac-beauport-quebec-392928


Maison de l'artiste à vendre, sise au milieu des feuilles colorées d'automne avec vue sur le Lac-Beauport,
sylvie@sylvielangevin.com

La vue sur le Lac-Beauport l'automne de la maison de l'artiste
 sylvie@sylvielangevin.com
La maison architecturale de l'artiste à vendre qui de toutes ses pièces et balcons ont une vue sur le lac Beauport
 sylvie@sylvielangevin.com

samedi 8 octobre 2016

MAISON DE L'ARTISTE PANORAMIQUE SUR LE LAC-BEAUPORT, QUÉBEC, CANADA




Une vue panoramique sur le Lac-Beauport de la maison de l'artiste
sylvie@sylvielangevin.com
https://duproprio.com/maison-4-etages-a-vendre-lac-beauport-quebec-392928

UNE VUE PANORAMIQUE EN TOUTES SAISONS SUR LE LAC-BEAUPORT ET LES MONTAGNES

La maison vue sur le lac-Beauport
sylvie@sylvielangevin.com
UNE INSPIRATION POUR LES ARTISTES ET LES ÉCRIVAINS EN VIVANT  
DANS UNE MAISON D'ARCHITECTE,  TOUTE VITRÉE SUR LE LAC, DANS LA PAIX, LE SILENCE AVEC L'EAU ET L'AIR PUR!
POUR INFORMATIONS   sylvie@sylvielangevin.com

Un spa l'automne à regarder les feuilles tomber, de bons moments à s'offrir!
sylvie@sylvielangevin.com




vendredi 9 septembre 2016

LE PARC NATIONAL FORILLON Y PEINDRE DANS LA PAIX

DU PARC NATIONAL FORILLON, LA BAIE DE GASPÉ, LA MER,  LES FLEURS VIOLACÉES ET LE COUCHER DE SOLEIL ROSÉ, 

QUE DE MOMENTS ENCHANTEURS!

POUVOIR PEINDRE SUR PLACE EN REGARDANT LA NATURE DU PARC FORILLON AVEC EXTASE! 


 LE MAGASIN GÉNÉRAL HYMAN & SONS, LIEU PATRIMONIAL FÉDÉRAL , LA RÉSIDENCE-MAGASIN CONSTRUIT EN 1864 AU PARC FORILLON


J'ai du peindre ces deux toiles du véhicule à cause des grands vents! la toile est terminée de mémoire en atelier.

PEINDRE AU PARC NATIONAL DE LA JACQUES-CARTIER

UNE AUTRE BELLE JOURNÉE PAISIBLE DE PEINTURE SUR LES ABORDS DE LA RIVIÈRE JACQUES-CARTIER.  Journée nuageuse et dans un brouillard léger, aucun bruit
autre qu'un oiseau ou un coup de pagaie d'un canot qui vint accoster.

Cette oeuvre est disponible au magasin en ligne à: www.langecantaforte.com





PARC NATIONAL DE LA JACQUES-CARTIER

Un grand bonheur! Peindre au Parc national de la Jacques-Cartier, sur le bord de la rivière, dans le silence entourée de papillons qui voltigeaient autour de ma tablette de peinture dont un s'est posé dessus. 

Ce tableau est disponible au magasin en ligne à:  www.langecantaforte.com








jeudi 8 septembre 2016

PARC NATIONAL DE KOUCHIBOUGUAC N.B.

Quelle belle matinée de peinture! 

Après le déjeuner, je me suis installée pour peindre les marais.  Le silence, la paix, les oiseaux des battures marchaient dans l'eau. J'ai beaucoup aimé y être et j'y retournerai.

magasin en lignepour cette oeuvre: www.langecantaforte.com



PARC NATIONAL DE KOUCHIBOUGUAC N.B.

Quelle belle matinée de peinture! 

Après le déjeuner, je me suis installée pour peindre les marais.  Le silence, la paix, les oiseaux des battures marchaient dans l'eau. J'ai beaucoup aimé y être et j'y retournerai.

magasin en lignepour cette oeuvre: www.langecantaforte.com



jeudi 14 juillet 2016

RÉFLEXION SUR LE MONT DES BÉATITUDES, ISRAEL

Réflexion qui est venue à mon esprit sur le mont des Béatitudes, Israel

Tableau à l'acrylique de Sylvie Langevin sur le Mont des Béatitudes avec le groupe Spiritour.  Nous étions plus qu'heureux de marcher sur ce sentier balisé jusqu'au abord du lac de Tibériade.
Tableau disponible à  www.langecantaforte.com


 Sur le mont des Béatitudes Jésus y a parlé:

"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés Fils de Dieu"


De l'autre côté du Lac de Tibériade ou Mer de Galilée, c'est le plateau du Golan.
Là, il y a des feux d'artifices, nous a t'on dit.  Ici on aime les feux d'artifices.  De la chambre, nous entendions des bruits, genre explosif et je me demandais ce que c'était.

Mais de l'autre côté, pas si loin c'est Damas, la Capitale de la Syrie. Là, ou tous les jours il y a des feux d'artifices, pas ceux que je connais, ce sont des tirs de je ne sais trop quoi, qui sont lancés.

Ici, que c'est différent de chez-moi, par ses roches, la terre sèche, les herbes sèches.  C'est quasiment désert et j'ai pensé: C'est pas si différent, c'est la terre.

Quelle est belle la terre! et j'ai eu le goût de marcher au travers de ses collines qui descendent vers le lac et j'ai appris que je ne pouvais aller ou je voulais, il y avait des écritaux rouges, des écritaux jaunes.  Des mines y étaient cachées. Ça, je ne connais pas et je ne veux pas connaître.

L'homme a coupé la liberté à l'homme de se promener de gambader sur les collines ou il voulait.  Puis j'ai pensé: la terre est belle, nous qu'en faisons nous? 
 Les olives y poussent dans ces arbres parfois millénaires. On prépare une nourriture savoureuse par les fruits qui nous sont donnés par la terre.

Mais encore là, il y a la faim, mais pourquoi?

Parce qu'il y a la guerre et ceux qui lancent des feux d'artifices, qui font tout sauter en représaille d'hier et de demain, en représaille par amour pour venger son père, sa mère, son frère.

C'est comme lorsque je lance un caillou en l'air, bien il retombe et bien souvent si je ne me tasse pas, le caillou me frappe la tête.

C'est comme si je frappe une balle attachée à une palette, elle revient vite sur la palette, c'est comme si je lance un boom rang, il fait sa lancée et il revient.

Ces retours sont un peu comme une grande roue.  Heureuse, je me lance vers le ciel en pensant l'atteindre, je suis heureuse! et la grande roue tourne et redescend vers le bas, je suis malheureuse, je suis au point de départ. 

Et encore une fois, je me vange pensant atteindre la liberté en montant vers le ciel, et encore une fois je redescends et je reviens ou j'ai commencé.  

Les vengeances sont ainsi comme l'axe d'une grande roue qui tourne, depuis 2000 ans et plus, de guerre, et qui n'est pas capable de s'arrêter parce qu'hier on a été blessé, aujourd'hui et on l'est encore... et demain que voulons nous pour demain?

Comment arrêter ce déclin, comment pardonner, pour tous ceux à qui on a enlevé la vie, maltraité, injustifié.

Comment les peuples peuvent-ils se  pardonner?

Il y a aussi ceux qui font bonne fortune de tout l'arsenal fourni, des joujous donnés entre les mains de ceux qui pensent qu'en frappant ils changeront leur destin.

Ça n'a pas changé depuis tellement d'années, qu'on ne sait plus qui a commencé!

L'homme, pauvre homme, si petit et si grand, si riche et si pauvre, d'un coeur aimant et si haissant.

C'est plus facile et plus rapide de s'entredéchirer que de s'entraider...

Sylvie Langevin